Nettoyage semestriel du cimetière

Parce qu’il accueille le repos de nos chers défunts, le cimetière est un endroit pas tout à fait comme les autres. Pourtant là comme ailleurs, la nature cherche à s’y épanouir. De la pluie et du soleil et les herbes folles poussent. Pendant des années, les cimetières pour être impeccables faisaient l’objet de nombreux traitements herbicides, si bien que l’image qu’on associe à un cimetière est celle d’un lieu sans aucun brin d’herbe, sans aucune vie naturelle. Mais Blendecques, comme d’autres collectivités, est engagée dans une démarche zéro phyto et ne peut plus utiliser à tout va les produits phyto-sanitaires. « A Blendecques, plus aucun jardinier de la ville n’utilise de produits phyto-sanitaires. Néanmoins pour que le cimetière ne soit pas envahi d’herbes folles, la société Horizon Espaces verts intervient deux fois par an. », précise le maire Rachid Ben Amor venu sur place avec l’adjoint aux travaux, Jean-Marie Hochart et le directeur général des services, Luc Denez. L’entreprise travaille actuellement sur le site. Outre le cimetière, le terrain de football bénéficie également d’un entretien particulier.

En dehors de ces interventions, les jardiniers interviennent manuellement et naturellement et cela demande bien plus de temps et d’énergie que des produits. « Il faut du temps pour éduquer les gens et les déshabituer à attendre un cimetière constamment net, sans aucune herbe », précise le directeur général des services, Luc Denez. La Nature reprend en effet bien vite vigueur.

A lire aussi...