Des arbres pour la Paix et la Fraternité

En cette année de commémoration de la fin de la Première Guerre Mondiale, le conseil départemental a décidé de planter des arbres de la Paix et de la Fraternité dans chacun des collèges et sur plusieurs sites phares du département. Cette initiative a pour but de célébrer la réconciliation entre les peuples et de miser sur l’espoir et la jeunesse pour témoigner de l’importance de ces deux valeurs : paix et fraternité dans des temps troublés où le repli sur soi, l’égoïsme, le rejet et la haine sont si fréquents.

Choisir comme arbre de Paix et de Fraternité, le chêne est hautement symbolique. Cet arbre représente la solidité, la longévité, la générosité. Les termes « chêne » et force se traduisent en latin par le même mot robur, symbolisant autant la force morale que la force physique.

Cette cérémonie invite également chacun à ne pas oublier que le Pas-de-Calais a sans nul doute été l’un des départements français les plus meurtris par les combats de la Première Guerre Mondiale.

Les collégiens qui apprennent l’histoire de France ne doivent pas oublier les souffrances des soldats et des populations sur nos territoires, les engagements d’hommes et de femmes venus d’horizons différents et parfois lointains.

Au pied de chaque chêne planté, une plaque a été gravée : “Arbre de la Paix et de la Fraternité 1918 – 2018 », Une Europe Unie pour un Monde Fraternel (traduite en anglais et en allemand).

L’Europe offre un espace de dialogue et de partage qui permet de vivre en Paix depuis de nombreuses années.

Un message important à transmettre aujourd’hui aux enfants et aux adolescents pour que dure la Paix et la Fraternité.

Vendredi 9 novembre, le collège Pierre Mendès-France d’Arques a organisé sa cérémonie. Les élèves et leurs professeurs ont réfléchi aux messages de paix et de fraternité qu’ils souhaiteraient laisser aux générations futures et ont enfermé dans une capsule temporelle des messages qui leur étaient destinés.

La chorale a entonnée l’Hymne à la joie en français et en allemand. La conseillère départementale Laurence Delaval a fixé la plaque commémorative. Et Rachid Ben Amor a comblé de terre le trou enfermant la capsule temporelle au pied du chêne. Puis cinq collégiens ont énuméré le nom des 188 victimes arquoises mortes lors du conflit.

Lundi 19 novembre, le collège de La Malassise a organisé sa cérémonie. Entourés par les professeurs impliqués, les collégiens rassemblés autour du chêne de la Paix et de la Fraternité ont entonné ou lu des poèmes en allemand, en espagnol, en allemand et en français, des hymnes à la paix. Le directeur M. Mignot a lu la déclaration de l’évêque Mgr Jaeger sur la commémoration de la fin de la Première Guerre Mondiale et invité à réfléchir à ces propos. Deux élèves portaient des pancartes « War is over » et « Give peace a chance ». Une élève a joué de la cornemuse ajoutant de la solennité à la cérémonie. Puis Laurence Delaval a dévoilé la plaque commémorative et Rachid Ben Amor a donné les derniers coups de pelle pour planter l’Arbre de la Paix et de la Fraternité.

 

 

 

A lire aussi...

810 kg de poissons déversés

La Gaule Blendecquoise, présidée par Jean-Pierre Havet, a procédé au rempoissonnement des étangs des Landes en présence du maire, Rachid Ben Amor. 810 kg de poissons ont été déversés : 300 kg de gardons,…

La caisse locale du Crédit agricole en assemblée

Vendredi 16 mars, Blendecques a accueilli près de 800 sociétaires de la caisse locale du Crédit agricole de Saint-Omer, présidée par André Duhaut, pour leur assemblée générale annuelle, salle Marquant. Six agences composent la…