Que la lumière soit !

La réception de la troisième et dernière tranche de travaux de rénovation des points lumineux a été faite ce jeudi 11 octobre en présence de MM. Rachid Ben Amor, maire, Jean-Marie Hochart, adjoint aux travaux, Jonathan Vancaezele, conseiller maîtrise énergie à la CAPSO en lien avec la Fédération de l’Energie et Fabien Boucher, assistant conducteur de travaux de la société Réselec, dirigée par Alice Gévaert.
Les travaux avaient débuté en mars 2017.
Sur cette tranche, ont été remplacés 116 consoles et luminaire aériens, 48 mâts et luminaires, 4 appliques murales et luminaires et 5 armoires de commande.
En tout, 463 points lumineux ont donc été rénovés. Nombre d’entre eux n’avaient pas été changés depuis près de 40 ans et étaient très gourmands en énergie. Au top de la technologie actuelle, les nouveaux luminaires sont équipés de LED afin de limiter la consommation d’énergie. La durée de vie est estimée à 100 000 h.
146 points lumineux disposent de système de détection de présence. Ont également été changés : 313 consoles et luminaires aériens, 137 mâts avec luminaire et 13 appliques murales avec luminaires. 18 armoires de commande ont également été remplacées. Chacune dispose d’une horloge astronomique qui détermine l’heure à laquelle il est nécessaire de déclencher l’allumage de l’éclairage public et de l’éteindre en fonction des cycles nocturnes.
Par souci d’économie et compte-tenu des besoins, l’intensité lumineuse est ainsi divisée par 2, de 22h à minuit et est réduite à 30 %, de minuit à 6h.
Les travaux subventionnés en partie par la Fédération de l’Energie s’élèvent à 660 000 €.
La rénovation des derniers points lumineux de la ville sera étudiée. Si le concours de la Fédération de l’Energie est à nouveau possible, des travaux seront programmés ultérieurement. Mais hormis quelques rares zones disposant encore de vieux équipements, la plupart des secteurs disposent d’un éclairage bien plus récent, en bon état, dont l’âge est estimé entre 5 à 15 ans et ne nécessitant pas un changement immédiat.
lampadaires
A lire aussi...

Curage des fossés : un acte essentiel

Les fossés remplissent des fonctions d’intérêt privé (drainage) et d’intérêt général (décantation et épuration des eaux, habitat naturel pour la faune et la flore, éléments paysagers). Ce sont des ouvrages artificiels destinés à l’écoulement…